Comment choisir le bon candidat ?

Comment choisir le bon candidat ?

Comment choisir le bon candidat ?

Tout candidat qui se présente à une élection doit communiquer pour faire connaître sa personne, son équipe et son programme. Rien de plus normal. Mais le problème c’est que, inspirée de la publicité, la communication de campagne électorale développe de nos jours de puissants outils pour vendre la candidature et faire adhérer les électeurs à tout prix : beaux programmes bien écrits, slogans marquants, belles photos, couleurs attrayantes, tracts réguliers, sites internet animés par des vidéos… Il y a aussi la valorisation du candidat par une biographie parfaite et les éloges d’autres personnes connues.

Ici, la tentation de la démagogie est grande : pour obtenir un maximum de suffrages dans les urnes, le candidat est tenté de promettre des tas de choses qui vont aller dans le sens des attentes des électeurs.

► L’électeur est-il condamné à choisir le candidat qui a la meilleure communication et les plus belles promesses ?

Livré à tout cet étalage médiatique, l’électeur est-il condamné à choisir le candidat qui a la meilleure communication et les plus belles promesses ? Non ! Car la vraie question de fond est celle-ci : quelle est la garantie pour l’électeur que le candidat va tenir parole et mettre réellement en œuvre ce qu’il a écrit ? La réponse se trouve ici davantage dans la qualité personnelle du candidat que dans la qualité de ses promesses et de sa communication. Oui, mais comment estimer des qualités personnelles ?

Pour aider les électeurs dans cette difficulté, je vous livre une piste tirée de mon expérience de recrutement.

1 Poste 3 Candidats

Pour un poste à responsabilité à pourvoir, il m’est souvent arrivé qu’en final, je me sois retrouvé avec trois candidats qui avaient tous des compétences éprouvées, de superbes idées de gestion et de très belles références.

Ce ne sont donc que les qualités personnelles qui pouvaient les différencier.

  • Et pour un poste à responsabilité, je devais spécialement m’assurer de la probité et de la loyauté du candidat. Mais pour estimer cela, je ne pouvais pas me contenter de ce que le candidat m’avait dit et apporté, car cela pouvait enjoliver ou masquer la réalité.
  • De plus, les candidats d’un certain niveau avaient souvent suivi des formations en communication pour donner la meilleure image d’eux.

► Alors, quelle solution ?

Dans le cadre des élections municipales de Crécy-la-Chapelle, j’ai fait ce travail pour les candidats en lice. Si j’ai rejoint Marie-Noëlle, c’est parce qu’elle me donne la garantie de ce que j’attends d’un maire et de sa déontologie.

Son passé témoigne pour elle :

  • Elle n’est pas reliée à un réseau plus ou moins caché d’influence politique ou de business.
  • Dans ses engagements sociaux et sociétaux, elle a fait la preuve qu’elle gère et décide de façon juste sans faire de préférence entre les personnes, et qu’elle tient les engagements qu’elle prend et la parole qu’elle donne.

► Avant de voter

Avant de voter, à vous de prendre soin de vous renseigner...

Fermer le menu

Merci !

Chers créçoises, chers créçois,

Nous remercions chaleureusement les électeurs qui nous ont fait confiance et nous ont apporté leur suffrage lors du premier tour des élections municipales dimanche 15 mars. En trois mois de campagne, nous avons pu mobiliser 26% des voix alors que beaucoup d’entre vous ne nous connaissaient pas et que l’abstention bien compréhensible a été importante.
Le deuxième tour des élections municipales est reporté à une date non déterminée pour le moment. Le mandat municipal est donc prolongé et je reprends ma fonction de conseillère municipale à Crécy-la-Chapelle, et de membre du Centre Communal d’Action Sociale, avec une particulière vigilance pour ne pas souscrire à des décisions pouvant être nocives pour Crécy et contraires aux valeurs qui animent notre liste.

Aujourd’hui l’heure est à la gestion de la crise sanitaire sans précédent que traverse notre pays et le monde.
Prenez bien soin de vos familles, de vos proches et respectons les consignes qui nous sont données. Le confinement est une épreuve terrible pour tous. Plus que jamais nous avons besoin d’unité et de solidarité.

Mes colistiers et moi même vous adressons un salut fraternel.

Marie Noëlle Témoin Hadey