À propos de l’Urbanisme en général et du PLU de Crécy en particulier

À propos de l’Urbanisme en général et du PLU de Crécy en particulier

Bulletin municipal de janvier 2020 numéro 47

Dans son bulletin municipal de janvier 2020 numéro 47, le maire sortant indiquait dans un encart en bas de la page 8, que le Plan Local d’Urbanisme devait être approuvé lors du prochain conseil municipal. Cette annonce paraissait plutôt normale compte tenu que le PLU de Crécy est en chantier depuis 2014.

Lors du conseil municipal du 5 Février dernier lorsque le sujet du PLU est arrivé, le maire sortant a indiqué qu’il laissait à son successeur le soin d’approuver (ou non) le PLU qu’il a mis en chantier et piloté lui-même.

Quel courage !

Ne surtout pas parler d'un sujet qui fâche !

Monsieur le maire sortant a bien compris que s’il voulait engranger des voix pour lui et sa liste le 15 et le 22 mars prochain, il ne fallait surtout pas parler d’un sujet qui fâche énormément les Créçois, c’est-à-dire parler de la maison médicale dont personne ne veut à cet emplacement et de la modification du PLU qui densifie lourdement la nouvelle zone UB. La nouvelle zone UB qui remplace pour partie la zone UE est la zone qui part des Promenades jusqu’à la rue des Baulnes en passant par la gare.

Cette nouvelle zone UB permettra si le PLU est approuvé, d’avoir une emprise de constructions de 60% contre 40% actuellement et une hauteur admise de 10 mètres à l’égout du toit contre 9 mètres actuellement. Ce qui fera un faîtage à 14 mètres, soit un étage supplémentaire : des constructions de 5 niveaux au lieu de 4 !

  • Si le maire sortant avait eu le courage de ses opinions et un vrai courage politique, il aurait dû faire approuver son PLU et en assumer les conséquences devant les électeurs.
  • Au lieu de ça, le maire sortant a préféré botter en touche, car évidemment ça risquait de lui coûter très cher dans les urnes !

Il ne faut surtout pas affoler les électeurs, on verra après les élections ce qui se passera…

Plus de 300 logements, principalement dans les hameaux...

Je vous rappelle que le PLU voulu par le maire sortant et approuvé par le commissaire enquêteur, prévoit noir sur blanc un développement de plus de 300 logements, principalement dans les hameaux. Mais ce n’est pas tout. Le futur PLU fait la part belle à la nouvelle zone UB comprise entre les Promenades, la rue des Baulnes et la gare.

Cette zone est promise à une forte densification.

A ce sujet, et le maire sortant ne s’en vantera pas à la veille d’une élection qui le concerne, mais un promoteur national fort connu est déjà en train de se positionner sur les terrains entre la départementale, la rue des Baulnes et sur ses quelques maisons, de façon à développer là, un programme compact qui devrait selon nous, dépasser les 60 logements dans un premier temps.

Si on fait le total de ce que contient le PLU qu’il ne faut surtout pas approuver, c’est :

+ 300 logements dans les hameaux

+ 60 logements en zone UB

+ des permis de construire en diffus

soit dans une première étape pas loin de 400 logements à venir, soit entre 900 et 1000 habitants nouveaux.

Créçoises, Créçois  vous voilà prévenus !

Malgré les promesses du maire sortant qui indique dans ses tracts de campagne vouloir « une maîtrise de l’urbanisation »… (sic), le PLU qu’il a mis en œuvre vous promet une urbanisation massive qui aura un impact des plus négatifs sur notre environnement.

Pour ne pas voir ce développement inconsidéré de notre Ville et le saccage de nos paysages,

Votez et faites voter Marie Noëlle TÉMOIN HADEY,

Seule candidate qui s’engage à remettre en chantier un autre PLU, beaucoup plus apaisé et respectueux de l’environnement.

Fermer le menu

Merci !

Chers créçoises, chers créçois,

Nous remercions chaleureusement les électeurs qui nous ont fait confiance et nous ont apporté leur suffrage lors du premier tour des élections municipales dimanche 15 mars. En trois mois de campagne, nous avons pu mobiliser 26% des voix alors que beaucoup d’entre vous ne nous connaissaient pas et que l’abstention bien compréhensible a été importante.
Le deuxième tour des élections municipales est reporté à une date non déterminée pour le moment. Le mandat municipal est donc prolongé et je reprends ma fonction de conseillère municipale à Crécy-la-Chapelle, et de membre du Centre Communal d’Action Sociale, avec une particulière vigilance pour ne pas souscrire à des décisions pouvant être nocives pour Crécy et contraires aux valeurs qui animent notre liste.

Aujourd’hui l’heure est à la gestion de la crise sanitaire sans précédent que traverse notre pays et le monde.
Prenez bien soin de vos familles, de vos proches et respectons les consignes qui nous sont données. Le confinement est une épreuve terrible pour tous. Plus que jamais nous avons besoin d’unité et de solidarité.

Mes colistiers et moi même vous adressons un salut fraternel.

Marie Noëlle Témoin Hadey